L'innovation, moteur de l'entreprise

"...avec une facilité d'utilisation étonnante, il four­nit en quelques clics une mul­titude d'indications métrées et quantitatives ..."

Journaliste de l'Est Républicain le 29/03/2013

Après une série de visites aux entreprises bressaudes, la chambre de commerce et d'industrie a organisé une réunion de dirigeants chez « Synaptik », société de services informatiques émanant des Chalets Poiret. 

Partager des savoir-faire, échanger sur les expé­riences vécues, tels sont les objectifs que la chambre de commerce et d'industrie (CCI) souhaite développer à travers les réseaux économiques d'entreprises (R2E), Elle en a créé treize sur le département dont celui des Hautes-Vosges et Moselotte, Gérard Claudel, le président de la CCI, était en visite sur ce secteur tout au long de la journée de mardi.est-republicain synaptik

Voir des entreprises qui vont bien, cela fait du bien », a-t-il déclaré après s'être rendu aux Zelles, à la granite rie Petitjean, au Slalom/La Belle Montagne, à Intersport et Quick Silver et enfin aux Chalets Poirot.
Ces derniers sont une composante de la société JYM Développement (James, Yann, Michaël Poirot) laquelle a également développé une structure informatique ayant pris pour nom cc Synaptik ». C'est cette société qui à 16 h 30 accueillait une réunion R2E réunissant une vingtaine de dirigeants d'entreprises du secteur et à laquelle ont parti­cipé Guy Vaxelaire, maire de La Bresse, et son adjoint à l'urbanisme.
Synaptik est donc une société de services inforrnati­ques qui emploie neuf person­nes. Jean-François Gachet, qui s'est dit enthousiasmé par les frères Poirot, en est le res­ponsable depuis quatre mois et c'est lui qui a en a fait la présentation indiquant que son nom avait été choisi en référence aux synapses qui établissent le lien entre nos neurones. Une image qui s'applique très bien à ses objectifs puisqu'elle se propo­se de transposer son savoir­-faire informatique à d'autres entreprises.
Jean-François Gachet a ensuite présenté un outil très performant mis à la disposi­tion de toutes celles œuvrant dans le bâtiment: Bati-Kutch. Pour ceux qui l'ignoreraient, précisons qu'un kutch est une règle graduée permettant de passer d'une lecture de lon­gueur à l'échelle vers la lon­gueur réelle. Règle inventée par un Viennois à la fin du XVIII' siècle .

Cela fait plus de 200 ans qu'elle est utilisée mais aujourd'hui, il y a Bati­Kutch lit, a plaisanté Jean­François Gachet avant de faire la démonstration de ce systè­me informatique "redoutable d'efficacité", selon ses pro­pres termes. En effet, avec une facilité d'utilisation étonnante, il four­nit en quelques clics une mul­titude d'indications métrées et quantitatives, et ce à partir d'une image (plan ou photo­graphie). est-republicain-2A la demande, il éta­blit dans l'instant le document pdf récapitulant toutes les données recherchées .

Effica­cité et productivité en sont les objectifs, c'est un outil très puissant mais d'une très gran­de facilité d'utilisation, a souligné Jean-François Gachet. L'auditoire était visiblement subjugué mais la question du coût n'a pas tardé à fuser. « C'est un investissement con­séquent, a-t-il tout d'abord indiqué avant d'expliquer qu'il ne s'agissait pas d'un logiciel à acquérir mais d'un outil à utili­ser sur serveur pour lequel un abonnement mensuel rnodu­lable était proposé. En seconde partie de réu­nion, il fût question de bilans comptables et de solutions informatiques adaptées per­mettant d'optimiser la produc­tivité des entreprises.
Il y avait donc de quoi alimenter les conversations autour du verre de l'amitié qui suivit cette ren­contre initiée par la CCI.